Style

Mon sujet, c'est vous et votre histoire.

Il existe plusieurs styles de photographie de mariage et vous ne savez peut-être pas vers qui vous tourner, c'est normal tant l'offre est étendue.

Alors pour faire votre choix, demandez-vous ce que vous avez envie de retrouver dans les photos de votre mariage :

  • voulez-vous garder le souvenir de ce qu'il s'est réellement passé ?
  • ou préférez-vous les mises en scène qu'un photographe aurait organisées ?

C'est là que se joue toute la différence entre un photographe documentaire et un photographe traditionnel de mariage.

Traditionnellement, le photographe de mariage a été un portraitiste. Tout son art a consisté à faire poser les mariés, les témoins, la famille. Pour cela, il vous dirige et vous place dans les meilleures conditions de lumière, d'environnement, pour obtenir de belles photos travaillées et préparées.

Cette forme de photographie traditionnelle peut vous convenir et même si la tendance a aujourd'hui évolué vers d'autres styles, rien ne vous interdit de vous tourner vers ce style de photographie si cela vous plait. De nombreux photographes de mariage proposent encore ce genre de photos et certains réalisent un travail magnifique dans ce style traditionnel.

Néanmoins, aujourd'hui, la tendance est plutôt au photo-reportage. Le photographe de mariage revendique souvent un titre de "photo-journaliste", même si ce terme n'est pas des plus appropriés pour définir cette activité. Personnellement, je préfère le terme "documentaire" de mariage car cela définit mieux, à mon avis, mon travail.

Documenter votre journée de mariage va consister à en raconter le déroulement en images et ce que je vous propose est une véritable narration à travers le filtre de mon oeil, de ma sensibilité. En cela, aucune objectivité journalistique mais plutôt le choix radical d'une subjectivité assumée : ce que je raconte est la façon dont j'ai vécu votre journée, la manière dont j'ai pu ressentir et capter vos émotions, vos échanges de regards, vos rires et larmes.

Bien entendu, je photographie également les lieux, les détails, la décoration car cela fait partie intégrante de l'histoire du jour.

Le documentaire, cela ne consiste pas à "mitrailler" toute la journée et à fournir aux mariés des milliers de "snapshots" où toute idée de cadrage ou de composition est absente. Ni à se tenir à l'écart avec un téléobjectif et jouer les paparazzi pendant le cocktail, ce qui donne la plupart du temps des photos sans âme, sans émotion tangible.

Mon approche est la suivante : me faire discret, me faire oublier, soit ! Mais tout en étant au coeur de l'action, parmi les invités et au plus près d'eux.

D'ailleurs, plutôt que de tenter de me faire oublier - ce qui est assez illusoire d'ailleurs - je préfère l'idée de me faire accepter, l'expérience m'ayant montré qu'il est bien plus profitable de plaisanter et de rire avec vos convives plutôt que d'essayer en vain de me cacher pour les photographier à leur insu.

Ayant abandonné les appareils reflex et leurs gros zooms, mon matériel m'aide à être aussi discret et silencieux que possible tout en conservant une qualité d'image au meilleur niveau de la technologie actuelle.

Quant à l'idée de photographier beaucoup, oui, mais à bon escient et en ayant toujours à l'idée de composer ses photos et d'en garder la maîtrise technique et artistique.

Il est d'ailleurs important de souligner que cette discipline du documentaire exige formation et expérience et c'est avec beaucoup d'intérêt et d'enthousiasme que je me suis formé, ces dernières années, auprès des meilleur(e)s photographes qui exercent dans ce style.

Alors comment choisir le photographe qui documentera votre mariage ?

  • tout d'abord, en parcourant son site à la recherche de reportages. Cela peut paraître évident, mais de nombreux photographes de mariage font référence à cette notion de reportage (qui est très à la mode) simplement parce qu'ils vous accompagnent tout au long de la journée du mariage. Mais ils montrent principalement sur leur site des portraits mis en scène et des photos posées où tout le monde fixe l'objectif. Alors, reportage ? Dans les mots, oui, mais dans les faits rien n'est moins sûr...
  • en vérifiant que ses photos, même si elles sont bien des images de reportage, vous plaisent esthétiquement et montrent les moments que vous aussi, vous auriez envie de garder en mémoire.
  • en vérifiant que même s'il axe son travail sur le documentaire, il est aussi capable de vous proposer de beaux portraits plus "travaillés". Car vous aurez peut-être envie de ce genre de photos également.
  • en prenant contact pour échanger avec lui. Le reportage induit une certaine proximité et il est important que le courant passe entre nous !

Mais puisque je suis photographe et qu'il est commun de dire qu'une photo vaut mille mots, pourquoi ne pas décrire mon approche en photos et vous montrer les images que j'aime réaliser ? J'ai choisi de le faire en vous montrant les images d'un mariage récent. Certes, il serait plus facile et peut-être plus flatteur de vous montrer quelques "top images" rigoureusement sélectionnées parmi quelques dizaines de mariages, mais cela serait contradictoire avec l'idée de vouloir raconter une histoire, n'est-ce pas ? Alors commençons !

Wanda et Thomas se sont mariés le 20 juillet dernier. Rendez-vous était pris de bonne heure le matin au joli Domaine de Cicé-Blossac, près de Rennes. J’ai donc rejoint Wanda dans la chambre où elle avait commencé à se préparer avec ses sœurs, sa maman et … Clara qui se réveillait tranquillement !

Thomas, lui, se préparait dans une chambre voisine et la tentation était trop forte de dire bonjour à papa avant qu’il ne s’absente pour un court instant avec ses témoins.

De retour au domaine, on termine de se préparer entre hommes.

Du côté des filles, la pression commence à monter à mesure qu’approche le moment d’enfiler la robe

Tout le monde est dans sa robe ? On part, direction Mairie de Bruz

La courte cérémonie à la mairie est terminée; il reste à traverser la place au son du couple de sonneurs et voici l’église :

Bon, malgré le sérieux de la situation, on peut difficilement lutter contre un fou-rire

Et voilà : officiellement mari et femme, même monsieur le curé participe au selfie !

Une fois ces moments solennels passés, on se dirige vers la Closerie des Hortensias où va se tenir la réception. Petit trajet en Mustang, cheveux au vent.

Un petit pas de danse pendant que nous nous éloignons un peu pour quelques photos posées.

Et on lance le cocktail !

Clara n’est pas en grande forme et s’éclipse pour une bonne sieste.

Pendant que maman s’éclate avec les copines

Mais l’heure passe et il va falloir s’approcher du repas

En professionnel, le marié va se charger lui-même de couper le gâteau

Et on s’approche tout doucement de la soirée dansante que les mariés se chargent bien sûr d’inaugurer…

On se retrouvera quelques jours plus tard pour une séance à la citadelle de Saint-Malo.

Si vous aussi, vous êtes intéressés par ce type de reportage, contactez-moi et racontez-moi vos envies de photos, je mettrai tout en oeuvre pour raconter votre histoire et construire les souvenirs de votre famille.

Contact / qui suis-je

Et si vous voulez en voir plus, suivez-moi sur ces reportages :