Choisir son photographe de mariage

Le parcours, les pièges...

Voici quelques conseils qui découlent de ma propre pratique mais aussi des nombreux retours de mes mariés. Plus de 10 ans d’expérience et quelques 150 mariages photographiés m’ont permis de compiler ces conseils mais aussi quelques pièges à éviter lorsque vous êtes engagés dans la préparation de votre mariage.

Quand ?

Vous préparez votre mariage et vous allez devoir choisir les différents prestataires.

A quel moment se préoccuper de réserver votre photographe ?

Je serais tenté de vous répondre : le plus tôt possible !

Concrètement, réserver un an avant la date du mariage est une bonne idée. Mais si votre mariage est programmé sur un week-end particulier très demandé, il est prudent de vous y prendre un peu plus tôt.

Les dates les plus demandées sont les ponts (Pentecôte, Ascension…), le premier samedi de juillet et le dernier samedi d’août.

Contrairement à une idée reçue, le mois d’août ne fait plus tant recette et les mois de juin et septembre sont de plus en plus demandés.

Chaque année, je suis contraint de refuser plusieurs mariages à l’approche de la saison. Bien sûr, il y a du choix et les couples à qui je refuse une date trouveront assurément un photographe qui leur convient mais il est toujours décevant, pour son mariage, de devoir se rabattre sur son 2ème ou 3ème choix.

Comment ?

Aujourd’hui, on commence par faire son « marché » sur internet.

Contrairement au DJ ou au traiteur, le photographe a la chance de pouvoir montrer son travail facilement sur le web, profitez-en.

Bien évidemment, les medias ne manquent pas : site web, réseaux sociaux, blogs… Gardez cependant à l’esprit qu’un photographe professionnel aura forcément à cœur de mettre en valeur ses images aussi joliment qu’il le peut. Un photographe au site web peu soigné, construit et hébergé gratuitement (de type Wix ou autre) ou pire, un photographe qui dispose uniquement d’une page Facebook ou d’un book sur Instagram est le signe d’un manque de professionnalisme évident ou du moins d’un désintérêt certain pour la présentation de son travail.

Il vous est très simple d’utiliser la page contact de chaque photographe pour le solliciter. Pour autant, je ne vous conseille pas l’envoi de demandes de devis à tout va. Qu’allez-vous faire de 10 ou 20 devis une fois reçus ? Choisir le moins cher ? Je suis certain que vous avez d’autres critères plus importants !

Il sera plus efficace de commencer par sélectionner 3 à 4 photographes dont le travail vous plait vraiment.

C’est le moment de vous interroger sur le style de photographie qui vous fait envie : reportage documentaire, style éditorial, poses classiques…

Je vous en dis plus sur mon style ici :

Style

Lorsque vous aurez sélectionné ces quelques photographes dont le travail vous plait vraiment, il est impératif de ne pas se limiter aux quelques photos qu’ils ont su mettre en valeur sur leur page. Il se peut que le site d’un photographe vous fournisse déjà des résumés de mariages conséquents (c’est le cas du mien et de bien d’autres) et dans ce cas vous avez sous les yeux les éléments indispensables pour vous faire votre avis. Mais dans le cas contraire, exigez de voir quelques mariages complets.

Sachez qu’il est facile pour un photographe de faire quelques très belles images sur chaque mariage, images qui vont ensuite illustrer son site web. Mais ce qui compte pour vous, ça n’est pas de savoir qu’il sera capable de réaliser 5 ou 6 belles images le jour de votre mariage, ce qui est important est de connaître la qualité de la couverture globale de votre journée et ne pas vous contenter de quelques images bien choisies et bien présentées.

Inutile de le préciser : le refus d’un photographe d’accéder à cette demande est très mauvais signe.

Combien ça coûte ?

Tous les photographes rêveraient probablement d’avoir des mariés au budget illimité à qui ils pourraient proposer les prestations les plus folles.

Et tous les mariés rêveraient de la même façon de pouvoir dépenser sans compter dans une prestation de rêve.

Pour autant, est-il nécessaire de consacrer à la photographie un budget astronomique ? Je ne le pense pas.

Une prestation professionnelle qui couvre la journée se situe souvent entre 1.400 et 2.500 € en fonction des options (durée du reportage, livres, différents supports…).

Vous pourrez sans doute trouver un peu moins cher hors-saison, sur des dates très peu demandées sans que cela ne soit étonnant.

En revanche, si en pleine saison un photographe vous propose ce type de prestation à 800 €, il faut vraiment vous poser des questions et être très regardant sur ce qu’il est en mesure de montrer comme travail. Encore une fois, exigez de voir des mariages complets.

Je vous explique ici pourquoi un vrai professionnel ne peut pas travailler en-dessous d’un certain tarif :

Le tarif du photographe

La marche à suivre

Prenez contact et rencontrons-nous : le photographe sera le seul parmi tous vos prestataires à vous suivre toute la journée (ou presque). Ses compétences auront beau être au top, si sa présence vous met mal-à-l’aise ou que son comportement vous importune, ce ne sera tout simplement pas vivable.

Il est donc important que vous vous sentiez à l’aise avec lui et pour cela il faut que vous jaugiez sa personnalité lors d’une vraie rencontre.

Certains photographes recherchent la plus grande discrétion (c’est mon cas), d’autres sont des « animateurs » de la journée : ils mettent en scène vos invités, leur demandent des poses, des situations… D’autres encore sont plutôt reporters mais exigent de vous des moments de pose à chaque phase du mariage (préparatifs, fin de cérémonie, cocktail, repas...). Tout cela est parfait et aucune manière de procéder n’est en soi préférable ou supérieure aux autres, il faut simplement savoir ce qui VOUS convient.

En cas d’impossibilité de rencontre physique dans un premier temps, un appel via Skype (ou autre) est déjà une bonne entrée en matière.

Il est aussi important que vous fassiez entièrement confiance à votre photographe car il ne pourra exprimer sa créativité que si lui aussi ressent cette confiance et ce lâcher-prise de votre part.

Signez un contrat : c’est absolument impératif et aucun professionnel sérieux ne vous proposera de bloquer une date pour vous sans la signature d’un contrat. Assurez-vous qu’y figurent une description suffisamment précise de sa prestation, ses coordonnées fiscales, le prix et ce qu’il englobe.

Engager un photographe sans signer de contrat vous expose de manière certaine à vous retrouver sans photographe le Jour J.

Quelles que soient les promesses, gardez à l'esprit que pas de contrat = pas d’engagement.

Revoyez-vous quelques jours avant le mariage : un second rendez-vous est important pour fixer les horaires et lieux précisément, établir une feuille de route, préciser ce qui a changé depuis votre premier rendez-vous ou depuis la signature du contrat.

Les pièges à éviter

Les photos du site web vous plaisent mais vous n’avez pas vraiment le coup de cœur : vous n’avez pas trouvé le bon.

Evidemment, un professionnel sérieux mettra en avant sur son site son meilleur travail donc ne vous attendez pas à ce qu’il fasse mieux pour vous si vous n’êtes pas déjà conquis par ce qu’il propose sur cette vitrine.

Evitez de vous en remettre aux blogs de mariage qui mettent à peu près tous en avant les mêmes images (Moody, Fine-Art…) et remettez-vous en seulement à votre goût. Tous ces courants ne sont que des modes et la principale caractéristique de la mode, c’est de changer très vite !

Donc compter uniquement sur vous-mêmes pour le choix du style est la meilleure assurance que ces photos continuent de vous plaire dans 10, 20, 50 ans. Ne serait-il pas décevant de dire dans 10 ans :

« oui, c’était pas génial mais bon, c’était la mode ! » ?

Evitez également de vous en remettre aux blogs pour leurs sempiternelles « 5 questions à poser au photographe ».

Comme vous l’imaginez bien, nous lisons aussi les blogs, nous connaissons ces questions par cœur et bien entendu nous avons tous appris à y répondre !!! Alors si par malheur vous tombiez sur un professionnel peu scrupuleux sur ses pratiques, soyez assuré qu’il aura préparé des réponses à toutes ces questions sans cesse reprises à l’identique sur ces blogs en vogue.

Mais OUI, posez toutes les questions que vous voudrez à votre futur photographe ; simplement demandez-lui ce qui compte vraiment pour vous et pas ce que ces blogs vous suggèrent.

A cet effet, n’hésitez pas à lister vos questions en vue d’un premier rendez-vous, un professionnel sera flatté et heureux de constater à quel point la qualité de son travail compte pour vous et répondra avec grand plaisir à toutes vos interrogations.

Les amateurs, c’est beaucoup moins cher (voire gratuit). Oui, mais un reportage de mariage raté, ça ne se refait pas.

Oui, votre cousin Kevin a un très bon appareil photo qu’il vous a dit avoir payé très cher. Mais aucun appareil photo, quelque soit son prix, ne fait de bonnes photos si on ne le maîtrise pas.

Et puis le cousin, comme tous vos autres invités, aura envie de profiter de la journée car il n’est pas venu là pour travailler.

Et comme il n’a pas 150 mariages à son actif, il ne sera jamais là où il faut être au bon moment. Au final, ce n’est peut-être pas une idée si géniale…

Non, votre photographe ne changera pas de style pour vous.

Non pas qu’il ne le veuille pas, simplement il ne le peut pas. Car il a son œil, ses compétences, son savoir-faire, ses habitudes, son matériel… et il n’en changera pas du jour au lendemain juste parce que vous lui aurez demandé de ne pas faire des photos posées comme celles qui emplissent les pages de son site web.

Vous voulez un reportage et son site est composé aux 3/4 de photos posées et organisées : si c’est cela qu’il met en avant sur son site, c’est cela qu’il fera pour vous.

Donc si cela ne vous convient pas, ne lui demandez pas de faire autre chose pour vous, trouvez quelqu’un d’autre !

La plupart des photographes de mariage sont de petits artisans qui travaillent seuls. La personne que vous rencontrez lors de vos rendez-vous sera celle qui photographiera votre mariage.

Néanmoins, certains, peu scrupuleux, n’hésitent pas à signer plusieurs mariages sur la même date et recrutent ensuite un autre photographe pour les remplacer. Inutile de vous détailler mon sentiment par rapport à ce genre de pratique, vous avez certainement compris ce que j'en pense.

Assurez-vous que ce n’est pas le cas et faites préciser à votre photographe qu’il sera là en personne. Car si vous avez consacré du temps à choisir le photographe qui vous plait, ce n'est certainement pas pour voir arriver un inconnu dont vous ne connaissez pas le travail le jour J.

J'espère que ces quelques conseils pourront vous guider efficacement mais bien entendu, si vous avez besoin de précisions et que vous souhaitez échanger avec moi, je suis à votre disposition.

Contact / Qui suis-je ?

Retour à l'accueil du site :

Didier ROPERS